Sommaire
Index
Retour à la page d'accueil.....

Fonds Syndicat national des travailleurs de la construction de Thetford Mines (CSN). - 1935 - 1984. - 0,1 m de documents textuels. - 1 plan.

Histoire administrative :
Le 11 juillet 1935, le Syndicat national catholique du bâtiment de Thetford Mines (CSN) est constitué en syndicat professionnel par un arrêté en conseil. En décembre 1968, le syndicat change son nom et prend celui de "Syndicat national des travailleurs de la construction de Thetford Mines". Son mandat vise l'étude, la protection, le développement des intérêts professionnels, économiques, sociaux et moraux de ses membres. Sa juridiction s'étend à tous les travailleurs de l'industrie de la construction et des industries connexes de la région de L'Amiante.

Le syndicat adhère aux principes de la Confédération des syndicats nationaux et s'affilie en 1935, à la Fédération nationale catholique des métiers du bâtiment et au Conseil général des syndicats catholiques de Québec. Administré par un comité exécutif et un comité de finances, il est dirigé par l'assemblée générale.

Historique de la conservation :
Le 11 novembre 1996, Hervéline Guay a versé les documents d'archives conservés dans un local de l'édifice syndical du Conseil central des syndicats nationaux de Thetford Mines.

Portée et contenu :
Le fonds d'archives témoigne des activités et du fonctionnement du syndicat. Il révèle son implication à défendre les employés du secteur de la construction dans notre région entre 1935 et 1984. De plus, il montre les efforts déployés par le syndicat pour protéger les employés contre le travail au noir.

Le fonds renferme des requêtes en accréditation, des procès-verbaux, des conventions collectives, des listes de membres, de la correspondance, des communiqués de presse, des coupures de presse et un plan.

Notes:

Variantes du titre : Anciennement connu sous le nom de Syndicat national catholique du bâtiment de Thetford Mines (CSN).

Source du titre composé propre : Titre basé sur le contenu du fonds.

Restrictions : Les documents qui comportent des renseignements personnels ne peuvent être consultés pour une période de 50 ans. Pour ces documents, seules les personnes mandatées par le Conseil central ont droit de consultation.

Note générale : Originaux et copies.

Modifiť le: 2005/04/19